L’Histoire de la Paroisse

« M. le Curé, je me marie en 2015 ! On pense au faire-part et je ne sais plus le nom de l’église !… »
« Vous vous mariez à Blaringhem, c’est donc Saint MARTIN »
« Je pensais bien, mais on m’a dit que c’était Saint THOMAS, donc j’hésitais ! »

Je comprends que ce n’est pas toujours très clair, même pour les habitués !…J’en ai parlé d’ailleurs à l’un d’entre eux qui m’a suggéré de rappeler un peu « l’histoire » et depuis, plusieurs m’ont invité également à le faire – non que ce soit d’une importance exceptionnelle – mais par souci d’une information claire et pour garder trace de l’évolution en cours.

Lorsqu’en septembre 1998, Mgr VILNET, alors évêque de LILLE, m’a proposé de prendre à Blaringhem la lointaine succession de l’Abbé Gaspard CALF, premier curé (connu) qui y est arrivé le 21 juillet 1611 et qui a occupé la cure jusqu’en 1642 (rassurez-vous, là s’arrête l’histoire ancienne !), il avait souligné qu’il me demandait de succéder par la même occasion à Jean PACCOU, pour Morbecque et La Motte au Bois, Marcel BONDUAEUX, pour Blaringhem, Boëseghem, Pierre WECXSTEEN pour Steenbecque et Sercus … et Pierre VANDEWALLE quand il aurait atteint ses 75 ans, pour Thiennes. Il y avait de quoi hésiter…mais trois confrères acceptaient alors de m’aider : Henri CHOMBART et Francis VANDAELE qui garderaient leurs autres responsabilités en monde rural, mais résideraient à Morbecque et Alphonse DERYCKE, retraité, résidant à Steenbecque qui donnerait un coup de main occasionnel !

En même temps, il m’était demandé de regrouper nos 7 clochers en une seule Paroisse. Le Conseil Paroissial qui regroupe 4 élus et suppléants pour chaque « village » s’était mis au travail, et après consultation, avait opté pour l’appellation Paroisse de l’Alliance Flandre-Artois (pour respecter les limites de nos communes, mais aussi d’anciennes appellations). Ainsi, les registres de l’église soulignent qu’autrefois les Blaringhemois habitaient soit Blaringhem-en-Flandre soit  Blaringhem-en-Artois, le canal de Neuffossé établissant la frontière.

En 2001, notre évêque, Mgr DEFOIS souhaite que les paroisses aient un patronyme, autrement dit le nom d’un Saint Protecteur … Mais quel nom donner ? Plusieurs propositions sont rejetées pour diverses raisons, souvent pratiques … Je propose alors avec humour « Paroisse St THOMAS DE CANTORBERY pour une Sainte Alliance des Flandres et de l’Artois », en soulignant que le cachet de la Paroisse coûterait cher à la fabrication ! Il paraît qu’à l’Evêché, on a apprécié ! Toujours est-il qu’enfin, le 1er juillet 2004, la décision est prise d’appeler notre Paroisse « St THOMAS en Flandre-Artois ».

Pourquoi St THOMAS ? Tout simplement parce que, avant de terminer sa vie en martyr à CANTORBERY en 1170, nous savons qu’il a vécu en exil à La Motte au Bois, donc sur le territoire paroissial…et qu’il est le 1er saint local connu, parmi tant d’autres et dont beaucoup sont toujours en vie !

Entre temps, l’Abbé DERYCKE était décédé subitement le 13 novembre 2001 et l’Abbé SMAGGHUE avait accepté de prendre sa retraite en le remplaçant à Steenbecque à partir d’octobre 2002.

Sur proposition du Conseil Paroissial, notre évêque, dans la foulée nommait une Équipe d’Animation Paroissiale (EAP) et lui confiait sa mission fin octobre 2004. Il s’agit de Marie-Cécile CADET (Steenbecque), Jean-Paul CLEENEWERCK (Morbecque), Monique DUMONT (La Motte) et Bernadette JOURDIN (Blaringhem). Avec leur curé, ils sont désormais chargés de donner orientation et impulsion à l’ensemble de la vie paroissiale …ce qui ne veut pas dire : faire ce que les autres ne font pas !!!

En juin 2007, c’est au tour de Francis VANDAELE et d’Henri CHOMBARD de nous quitter pour Hazebrouck.

En septembre, l’Abbé Guy CORDONNIER prend ses marques au presbytère de Morbecque et apporte une aide précieuse à la vie de notre Paroisse, tout en se mettant également au service des mouvements d’Action Catholique en monde ouvrier : une préretraite active…Depuis, il a franchi la barre des 75 ans…mais ça ne se voit pas, il reste un retraité actif !

Début 2008, l’Abbé VANDEWALLE, curé de Thiennes depuis 1973, est amené à se retirer à Amettes et Thiennes, rejoint donc officiellement la Paroisse St THOMAS.

Toujours au début de 2008, ce sera le Père SMAGGHUE qui, à son tour, quitte Steenbecque pour la résidence  « Clairfontaine » à Hazebrouck. Il semble bien qu’il n’y sera pas remplacé !

Marie-Cécile CADET demande à quitter l’EAP ; elle est remplacée par Jocelyne BART de Thiennes, qui reçoit sa nomination par Mgr ULRICH, le nouvel archevêque de LILLE.

On l’aura compris, pour leurs églises, nos villages gardent l’appellation que leur ont donné l’histoire et la tradition. Donc, à Blaringhem, l’église St MARTIN …C’est l’ensemble des 7 clochers qui est appelé désormais Paroisse St THOMAS en Flandre-Artois …nous sommes paroissiens de St THOMAS, mais c’est chez nous, l’église St MARTIN qui nous accueille ou devrait nous accueillir plus souvent !!!

Tout cela entraîne une nouvelle organisation confiée à l’EAP. Le prêtre responsable ne peut pas accomplir le ministère accompli jadis par tous les prêtres résidant en chaque village, au temps où étaient encore nombreux curés et …vicaires ! Cela oblige en particulier à bien des déplacements, ce qui, pour nous, semble toujours plus difficile pour la messe ou le caté que pour les spectacles ou les courses en grande surface …Curieux !